La complexe situation d'urgence humanitaire au Venezuela a généré une intensification de toutes les formes de malnutrition et d'insécurité alimentaire, touchant un enfant vénézuélien sur trois, selon les estimations de l'UNICEF. De nombreux droits de l'enfant sont menacés par la pauvreté. C'est pourquoi, en réponse au besoin nutritionnel, PEPE au Venezuela NE S'ARRÊTE PAS !

La coordinatrice du PEPE, la sœur Ruth et son équipe ont relevé le défi d'apporter l'espoir au cœur de l'enfant et nourrir aussi le ventre. Grâce au Projet a Faim dans le Monde du Conseil de Missions Mondiales, il est possible d'apporter de la nourriture aux enfants. Même en dépit de la difficulté d'accès à l'internet au Venezuela pour participer à nos réunions, la coordinatrice grimpe souvent aux arbres pour obtenir la connexion.

L'autre combat hebdomadaire, c'est pour obtenir du carburant et faire la distribution de farine enrichie (FE).

Maintenant, imaginez le visage de chaque enfant, de leur famille et même des missionnaires éducateurs lorsqu'ils reçoivent l'amour de Dieu de manière complète et tangible grâce à la farine enrichie. Cela me fait plaisir d'imaginer les enfants voir leur précieuse FE arriver sur une moto, un vélo ou parfois sur des charrettes ou des chevaux.

Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites. (Matthieu 25.40)

Nous rendons grâce à Dieu pour les provisions, pour l'amour de notre coordinatrice et pour chaque contribution envoyée par les baptistes brésiliens, qui ont renforcé la mission de servir avec amour chaque garçon et chaque fille vénézuéliens.

Ruben Gonzalez
Coordinateur régional du PEPE Amérique du Sud

Traduit par: José Ricardo Nascimento