Dans une ville de Vénézuéla il y a une unité du PEPE située très loin. Dans cette ville, les crises sociales sont énormes et il y a beaucoup d’enfants dont les parents sont viciés des drogues et vivent dans la prostitution qui fini par les entrainés dans la délinquance, dans le vol et en les apprenant à utiliser des armes. Beaucoup d’eux deviennent abandonnés et vivent dans les rues. Ils n’ont pas de quoi manger, ils n’ont pas qui prendre soin d’eux, ils ne sont pas protégés, ils tombent dans les pièges des gens de sans caractère et ils sont introduitent dans des groupe criminels. Pour cela cette unité est réconnue comme le PEPE de la dernière place de la terre.

DIEU qui connait les coeurs et les âmes de ces enfants, a envoyé a Maria, notre vaillante missionnaire-éducatrice qui a 4 ans vient faire la différence dans la vie de beaucoup d’enfants que Dieu a envoyé dans ce PEPE. Maria est tès connue dans la communauté et elle finie par être protégée dans son quartier parce que tout le monde sait qu’elle prenne soin des enfants . Avec un coeur plain d’amour, un sourire sincère, un régard aimable, la missionnaire-éducatrice a dédié sa vie pour donner un nouveau future à ces enfants.

Dieu a envoyé aussi à Armelaine, une volontaire qui est couturière.Elle a fait beaucoup de bavettes pour que les enfants puissent aller au PEPE protégés, déjà que cela est l’une des exigences de bio-sécurité en ce moment de pandémie. Comme les enfants s’alimentent seulement au PEPE, c’est important qu’ils executent l’exigence du gouvernement pour ne pas les manque.

Nous vous demandons de prier pour le PEPE à la dernière place de la terre, pour la protection de chaque enfant. Prier aussi pour que Dieu envoie les ressources pour qu’ils aient plus ou au moins un repas par jour et, ainsi, ils peuvent avoir une meilleure santé nutritionnelle.

Ruth Saraid Cordero
Coordinatrice nationale PEPE VENEZUELA

Carmen Ligia – édition du texte

TRADUIT PAR : YOULA MOMO BOYO