Le 26 mars dernier, 25 personnes sont mortes et d’autres 3 200 ont été déplacées de leurs maisons à cause d’une éruption du volcan Fuego, au Guatemala. Des cendres et des rochers ont été crachés jusqu’à 4 500 mètres d’altitude. La fumée lourde et le flux de pierres expulsés par les flancs du volcan ont atteint des maisons et des autoroutes. La lave n’est pas arrivée près de nos sièges du PEPE, mais les cendres compromettent la respiration des enfants.

Le volcan Fuego conserve des niveaux élevés d’activité éruptive, 11 éruptions par heure. Au Guatemala, il y a 31 volcans en activité. Fuego, c’est le plus actif de l’Amérique Centrale et du monde. Son éruption a aggravé la situation des hôpitaux de la région, qui s’effondraient déjà par la forte progression de la Covid-19. Le pays souffre avec toute cette situation et de nombreuses familles pleurent leurs membres.

Face à cette situation, les unités du PEPE marchent de façon virtuelle, mais à chaque semaine, les enfants reçoivent des devoirs à la maison et un sac avec des aliments. Nous avons une seule unité du PEPE qui marche de façon présentielle, puisqu’elle a le nécessaire pour suivre le protocole de biosécurité contre la Covid-19.

Par ailleurs, dans la ville de Quetzal, les enfants du PEPE reçoivent des aliments chaque jour à travers la Convention Baptiste de Guatemala. Nous louons le Seigneur pour cela ! Toutefois, nous vous invitons à prier en faveur des autres 100 enfants du PEPE dans les communautés indigènes, pour qu’elles puissent obtenir des aides. Priez aussi pour qu’on fasse des partenariats avec des entreprises afin de nourrir nos enfants. Finalement, priez pour que Dieu nous donne une imprimante, celle qui facilitera l’élaboration des activités pédagogiques.

Nora Mendonza
Coordinatrice du PEPE Guatemala

Carmen Lígia – édition

Traduit par Daniele de França Nolasco