Chaque année a été un grand défi pour les pays d'Amérique centrale, où nous devons nous préparer à recevoir la période des tempêtes tropicales. Cette année, même si la pandémie est encore très forte, nous avons été confrontés au Honduras à l'arrivée de l'ouragan ETA et d'une forte tempête tropicale qui a déplacé de nombreuses familles dans différentes parties de notre pays, parmi lesquelles 21 familles sont issues de nos PEPE.

Mais malgré les tempêtes ou même la pandémie de Covid-19, le PEPE ne s'est pas arrêté au Honduras ! Nous remercions notre Dieu parce que nous n'avons pas manqué de force pour continuer à enseigner aux enfants. Cette année, bien que la plupart de nos salles PEPE soient des salles virtuelles, nos courageux missionnaires-éducateurs d'Intibucá, une région très pauvre où nous avons plusieurs unités PEPE, ont célébré la journée des enfants avec beaucoup d'encouragement.

Toutes les occasions d'être avec les enfants sont très bien exploitées. À cette occasion, nous leur avons livré des vêtements et du matériel pédagogique afin qu'ils puissent continuer à se développer chez eux de manière créative. Et nous ne pouvions pas ne pas livrer un panier de nourriture, car dans notre réalité, nous avons encore beaucoup d'enfants sans nourriture adéquate et nutritive qui ont besoin de notre aide. Notre Dieu s'est multiplié de telle manière que nous avons pu livrer les paniers et les kits dentaires à tous les enfants des unités PEPE de Los Naranjos.

Nous demandons aux frères de continuer à prier pour les PEPE du Honduras et pour le grand défi que nous devons relever pour surmonter les barrières de la pandémie, des ouragans et des tempêtes tropicales.

Mme. Alejandra Milla
Coordinatrice Nationale du PEPE Honduras

Mme. Carmen Ligia - Rédaction du texte