La tortillas est l’un des aliments de base au Guatemala, tout comme le riz et les haricots pour les brésiliens. Comme il s’agit d’un aliment bon marché, de nombreuses familles dépendent de la tortilla pour leur alimentation quotidienne. Ainsi quand il n’y a pas des tortillas pour nourrir les enfants, les parents désespèrent. C’est précisément ce qui s’est passe cette année en cette période de pandémie.

Nous avons reçu des appels téléphoniques de nos missionnaires-éducateurs nous faisant part de difficultés d’acquisition de la nourriture de base dans leurs propres familles comme dans les familles des enfants du PEPE. Il y eu également un manque de moyens financiers pour acheter des médicaments pour ceux qui sont malades. En vue de l’urgence de la situation, la coordination nationale ensemble avec l’équipe de soutien à lancé une campagne de visite aux familles du PEPE.

Nous avons réussi à apporter de la nourriture et des médicaments à de nombreux missionnaires-éducateurs et aux familles des enfants. La priorité a été donnée aux personnes et aux familles les plus vulnérables. Ainsi, nous avons réussi à atteindre de nombreuses maisons en portant non seulement la nourriture physique, mais aussi la joie de Jésus, celui qui se soucie du bien-être intégral de nous tous. Nous ne pouvions pas répondre à tous les besoins, mais nous sommes sûrs que le meilleur a été fait.

Devant cette situation d’urgence nous avons dû recommencer les visites, et Dieu a été fidèle ; malgré les adversités nous continuons à renforcer la devise qui dit : AU GUATEMALA LE PEPE NE S’ARRÊTE PAS

Nora Mendoza
Coordinatrice Nationale du PEPE Guatemala

Edition du texte : Gladys Ortiz – Coordinatrice Régionale du PEPE Amérique du nord, Amérique centrale, et de la caraïbe

Traduction et révision du texte :
Fernando Santos, Lèvi Koudjo, Rosimeri Francisco