Je m'appelle Adalci Ávila ngulo, je travaille depuis 5 ans comme coordinatrice nationale du PEPE dans mon pays, la Colombie. Nous avons dans le pays, près de 1900 enfants qui étudient dans 80 unités du PEPE.

En février dernier, nous avons réussi à ouvrir une unité du PEPE chez les Wiwa, l'un des plus de 50 groupes indigènes de notre pays, qui vivent dans une zone rurale, très éloignée de la zone urbaine. Les Wiwa ont une population de 13 267 personnes, mais la plupart sont des enfants et des jeunes, 79% ont moins de 30 ans et seulement 2% ont plus de 60 ans. Ils fabriquent des produits artisanaux pour leur subsistance et les vendent aux touristes.

Avec joie, nous avons commencé une unité du PEPE avec 90 enfants après avoir constaté que cela était un besoin de la communauté. Nous sommes déjà en train de former un coordinateur de zone qui est aussi Wiwa.

Avec la survenance de la pandémie, les restrictions imposées par les autorités et la nécessité d'un isolement social, ils ont perdu leur source de revenus. Les enfants étaient encore plus vulnérables en raison du manque de nourriture de base. Lorsque nous avons vu les enfants affamés, nous avons commencé à supplier Dieu en leur faveur.

Dans cette même semaine, Missions Mondiales a organisé une journée de prière pour les familles du monde, et le besoin des enfants du PEPE Wiwa a été partagé.

Peu après, j'ai appris de la part de la coordination du PEPE international que la sœur Fernanda, une partenaire du PEPE depuis quelques années, l'avait contacté et lui avait expliqué que sa fille Valentina allait fêter son premier anniversaire et qu'avec son mari, ils avaient pensé à attribuer les valeurs des cadeaux de Valentina aux enfants du PEPE de la communauté Wiwa, pour laquelle nous étions en train de prier pour obtenir des provisions de nourriture.

Fernanda et Thiago, les parents de Valentina, ont établi de nombreux contacts et ont commencé à réunir les fonds nécessaires pour envoyer des ressources aux familles des enfants.

Nous avons pensé : - "C'est 90 enfants provenant des 90 familles, vont-ils avoir des ressources pour offrir les aliments de base à 90 familles ?" - Nous ne pouvions pas imaginer ce que le Seigneur avait préparé depuis le début. Au bout de presque trois semaines, la famille et les amis ont envoyé des cadeaux en espèces à Valentina et tout était destiné aux enfants Wiwa. C'était passionnant d'acheter les aliments et de les diviser entre les 90 familles, de voir notre Dieu multiplier les ressources. Nous avons pu acheter les denrées alimentaires et préparer les 90 paniers pour les 90 familles !

- "Et maintenant, comment faire les livraisons en cette période de pandémie et d'isolement social" - Nous avons mobilisé de nombreux volontaires, même la police nous a aidés en nous ouvrant la route.

-Et, comme c'est merveilleux ! Dieu est bon ! Par ce geste, les communautés ont reconnu l'amour de Dieu à travers ce don généreux.

Il y a la famine dans le monde. Mais il y a de l'espoir. Jésus a dit : "Nourrissez-les vous-mêmes" ! Nous avons obéi et il a accompli un grand miracle en multipliant les ressources. Je suis très heureuse et reconnaissante envers Dieu car, une fois de plus, il nous a donné l'opportunité de transformer le monde des enfants Wiwa avec la joie de Jésus !