La Gambie est un petit pays de l’Afrique de l’ouest, avec un peu plus 2 millions d’habitants, la majorité de la population suivent la religion musulmane. Étant un pays rural, les gambiens subsistent essentiellement de l’agriculture. La plupart des familles n’a pas accès à l’éducation, quand même que l'anglais est la langue officielle du pays, seule une minorité de la population la parle. Les langues traditionnelles, principalement le wolof, sont plus parlées et finissent par être un vecteur de communication entre les populations.

L’église baptiste en Kachumeh a entendu parler sur le PEPE (Programme d’Éducation Pré scolaire) pendant plusieurs années, mais le PEPE a été implanté par l’église au cours de l’année 2016. Les enfants au village de Kachumeh ont eu des difficultés à entrer dans l’enseignement préscolaire, car les deux (2) écoles de la région étaient des établissements privés. Un autre facteur qui empêchait les enfants d’aller à l’école étaient leurs obligations dans les tâches domestiques. Raison pour laquelle ils travaillaient si dur, on constate de la tristesse sur leur visage quand ils jouent entre eux. Par exemple, j'ai réalisé que la plupart des enfants ne savaient même pas jouer, deux garçons ont retenu notre attention car ils avaient un visage très triste, ce qui n'est pas normal pour la croissance d’un enfant âgé de 4 à 6 ans.

Lors de notre enquête d’inspection dans le village, nous avons parlé à certaines familles ensuite elles étaient très enthousiastes pour la présence d’une unité PEPE dans l'église locale. Pour ce faire, certains frères ont accepté le défi d'être des missionnaires éducateurs, ont reçu une formation et ils ont été préparé pour le fonctionnement de l’unité. C’est au vue de tout cela qu’il y a eu une possibilité de démarrer le PEPE avec 25 enfants âgés de 4 à 6 ans.

C’était pour la première fois que ces enfants avaient accès à l’éducation préscolaire, où ils pouvaient jouer, manger et apprendre diverses choses tous les jours. Aussi, ils pouvaient se sentir aimés et soignés par notre Sauveur. Nous rappelons que nos deux garçons qu’on avait remarqué jouer auparavant avec de visage triste, jouent maintenant avec un visage de gaieté, de sourire dans l’espace du Pepe Espoir.

Lorsque les familles ont commencé à recevoir la visite du PEPE VAI, elles ont exprimé une joie pour tout le travail mené auprès de leurs enfants et de même les éducateurs missionnaires étaient heureux, satisfaits de voir l’impact d’un travail fournit dans la vie de ces derniers. Certains éducateurs ont rapporté avoir découvert leur véritable vocation dans l’éducation. C'est pourquoi nous pouvons dire que le PEPE répond aux questions et aux besoins tant attendus des enfants, aux satisfactions des familles et donnent une joie de servir aux missionnaires éducateurs.

Maintenant, le PEPE a également été mis en œuvre dans un autre village dont il y a plus de 50 enfants et la communauté bénéficiaire. On s'attend à ce que cette expansion éducative se poursuive dans toute la Gambie et pourra atteindre plus d'enfants et plus de familles avec Bonne nouvelle du Seigneur Jésus.

Tatiana Batista dos Santos
Coordinatrice National du PEPE Gambie