Le PEPE (Programme d’Éducation Pré scolaire) de la communauté Baptiste Hastings est situé dans la ville de Fullah Town, atteint l'objectif d'implanter une église qui a apporté des changements importants à la communauté et apprécie vivement ses membres. Malgré ses énormes besoins, c’est-à-dire satisfaire et assurer sa pérennité, cette unité présente un fort potentiel pour le PEPE en Sierra Leone.

Fullah Town est une nouvelle communauté en pleine croissance avec la plupart de ses bâtiments qui sont inachevés et ses logements temporaires occupés par des soignants. Pour des raisons économiques, cette population n’est pas prête à envoyer leurs enfants à l’école primaire, même ceux du gouvernement, qu’en est - ils des écoles maternelles privées? Avant l’ouverture du PEPE, au début de la congrégation, il n’y avait ni églises ni écoles maternelles dans la région. La communauté était dominée par des musulmans qui proportionnait l’éducation en arabe à leurs enfants.

L'objectif d'implanter l'Église à travers le PEPE ajouté à une situation comme celle-ci a fait accepter le défi. L'importance de l'éducation, le bénéfice de la dépendance à Dieu et la connaissance de Jéhovah Jireh étaient un message en trois points qui a touché le cœur des gens, les conduisant à une réponse positive à l'amour de Dieu et à accepter le défi d'envoyer leurs enfants au PEPE. Le rapport d'une telle réponse a déplacé l’Association Baptiste de l’ouest dans la communauté avec une campagne d'évangélisation d'une semaine suivie par l'implantation d'une cellule et qui maintenant a ouvert un point de prédication avec une augmentation significative des fidèles.
Cette appréciation est exprimée verbalement et également par des actions.

Les fidèles, les familles bénéficiaires et les membres de la communauté continuent à témoigner leur foi pendant les moments du culte. Ensuite, ils donnent ces témoignages dans les réunions et bien dans d’autres rencontres parlant des bénédictions de Dieu manifestées à l’égard de ladite communauté au travers du PEPE. Maintenant, ils peuvent être fier d’avoir une école maternelle (préscolaire) standard pour leurs enfants et aussi un lieu de culte pour tout le monde. Ils disent que c'est une preuve de développement et qu'ils l’apprécient et seront toujours reconnaissants pour tous les avantages apportés par PEPE. Moult fois, ils ont démontré volontairement leur amour envers l’école par des dons en nature, tels que du papier toilette, du savon, de l'eau potable, etc. Cependant, la plupart d’entre eux sont des travailleurs agricoles, ceux-ci ne sont pas restés spectateurs car ils ont également démontré leur générosité en offrant des légumes aux bénévoles.

D’ores et déjà, il existe une excellente relation entre les bénévoles, les familles et la communauté dans son ensemble. D’un commun accord, ils apprécient le travail mené dans leur localité tous impliqués dans la lutte pour la pérennité du projet qui se fait avec convivialité dans l’optique d’un environnement permanent et d’un apprentissage prometteur.

L’initiative a été prise par monsieur Philip Pessima et sa famille, ont décidé librement d’offrir une partie de leur terrain qui a servi à la construction d’une structure qu’abrite un nombre croissant d’enfants. Quant aux parents, ils ont également soutenu l’œuvre en contribuant financièrement et matériellement (par des matériaux de construction). Cette contribution a fait l’objet de poser la toiture du bâtiment car c’est une étape louable. Pour achever ces travaux, il manque d’autres matériaux à fournir; à savoir : le plâtrage, le plafond, la pose des portes et des fenêtres.

Mais cela ne s'est pas arrêté là, car M. Philip Pessima, dont le fils a commencé ses études avec PEPE et qui a toujours été l'élève exceptionnel de la classe de la première à la quatrième année, sa classe actuelle, a fait un don d'un terrain mesurant 1,2 hectares pour le développement du travail de PEPE en Sierra Leone dont la documentation est en cours.

Voici quelques défis que nous voudrions relevés

Notre souhait est d'achever toutes les démarches légales et d'aménager un terrain, et utiliser une partie pour un projet national de levée de fonds.
Actuellement nous faisons face au défi climatique, sécuritaire, car le structure (le bâtiment) n’est pas achevé et vous n’êtes pas sans ignorer que nous avons besoin d’achever le chantier par ces différents matériaux; à savoir : les plâtrages, les pose de portes et fenêtres.
Je tiens à remercier le Seigneur qui nous a guidés en 2019 avec succès. Je remercie Terezinha et l'équipe internationale, ainsi que Ricardo et l'équipe ouest-africaine pour leur grande patience et leur aide, sans laquelle les choses ne fonctionneraient pas. Je ne peux m'empêcher de mentionner combien j'apprécie l'équipe des bénévoles de la Sierra Leone et la Convention baptiste de la Sierra Leone. Je ne pourrai terminer mon rapport sans exprimer ma reconnaissance tout le monde. Je compte également sur votre soutien constant de toute urgence, notamment en ce qui concerne la documentation et l'aménagement du territoire car cela pourra un levier pour le PEPE de la Sierra Leone.

Dieu vous bénisse

Cecilia Kamara
Coordinatrice National du PEPE à Sierra Leone