Le jardin communautaire en tant que programme éducatif joue un rôle important dans la société salvadorienne. En promouvant ce programme par le biais du programme PEPE, nous entendons renforcer le développement de ce domaine, si important pour la durabilité et le progrès de la communauté d’une nation. Cependant, cela n’a pas été notre intention depuis toujours, puisque l’épisode de l’ouverture du jardin communautaire s’est déroulé dans le contexte de la réalisation du programme PEPE. Tout a commencé parce que nous devions organiser une leçon sur la nature, la création et les soins de Dieu. Pour cette raison, la science de l'agriculture et le récit biblique de la création ont été mis dans un projet qui, nous l'espérons révolutionner la vie de la communauté.

La méthodologie est venue de l'expérience. L’éducatrice missionnaire a emmené les enfants au patio pour un premier moment d’observation de la nature. Au cours suivant, ils ont réfléchi à la possibilité d'obtenir les semences, la superficie à planter et les outils nécessaires à la plantation. À chaque étape, les enfants participaient à tout le processus. Le projet se déroule en partenariat avec la fondation "Graines de la nouvelle création", grâce à laquelle il était possible d'obtenir des semences, les grillages, des engrais organiques et d'autres articles nécessaires à la construction du jardin. Les enfants accompagnaient chaque jour la croissance des plantes et s'occupaient avec joie de notre petit potager. Le grand jour était arrivé et il était possible de récolter les premiers fruits: de beaux et délicieux concombres. Tout le monde mangeait les concombres avec une grande joie! Depuis lors, notre potager a continué à se développer, car après les concombres, sont venues les tomates plantées et accompagnés du même enthousiasme jusqu’au stade de leur utilisation dans notre nourriture et nos enfants, encore une fois, ont fait partie du processus.

L'impact a été formidable, car les enfants ont non seulement appris à prendre soin de la nature, mais aussi à apprécier ce qu'ils mangent, car ils savent désormais combien de travail et de dévouement cela coûte pour que nous puissions obtenir et profiter du fruit. Nous croyons que la meilleure façon de leur apprendre est de leur faire vivre l'expérience.

Parmi notre groupe d'enfants et de parents tout le monde n'a pas la passion de la nature, cependant, un bon groupe de parents s'est impliqué avec joie dans le projet avec leurs enfants. Donc, avec eux, le travail a continué et il y a eu des progrès dans la plantation de poivron vert et la tomate. Maintenant, non seulement les enfants, mais aussi leurs parents, ont participé avec une grande joie.

Nous avons aujourd'hui le projet "Jardin communautaire" dans trois unités PEPE de notre pays. Nous étudions et recherchons de nouvelles techniques pour améliorer le jardin parce que nous voulons aider à apporter de la nourriture aux tables de nos enfants et de leurs familles. Notre gouvernement a de vastes programmes de soutien. Par conséquent, nous considérons que le programme de jardins est une valeur ajoutée pour les unités PEPE, car il a donné visibilité et crédibilité devant le gouvernement. En plus d'être une aide pour continuer à apporter de la nourriture spirituelle et matérielle à tous ceux qui nous pouvons atteindre.