La grâce et paix de Notre seigneur Jésus-Christ

Je suis très reconnaissant au Conseil de la Mission Baptiste Brésilienne à l’étranger ; pour l'appui inconditionnel à la communauté autochtone Mbyá Guaraní en lui apportant la Parole de Dieu. La communauté indigène Mbyá Guaraní est un groupe qui n'accepte pas l'évangile de Jésus-Christ, a des préjugés contre les catholiques et les protestants et ne permet pas l'accès aux missionnaires américains ou paraguayens.

Timothy Revett (Fondation ñandutí) s'était rapproché du chef Mbyá en raison du besoin dans le domaine de l'éducation : ils voulaient avoir une école au milieu de la forêt, non loin de la ville de Pirayú qui est à 40 km de la capitale et à 5 km d'ITA, une autre ville qui est à proximité de ce village. Dans ce petit village indigène, les habitants n’ont aucun accès à l'eau, à l'électricité et à l'emploi. Leurs terres ont été confisquées et ils ont été forcés de les partager avec un autre groupe autochtone guarani, les Aba GUARANÍ, ce qui a aggravé les circonstances de calamités et les problèmes de santé.

C'est alors que, nous avons demandé au Conseil des Missions de la Convention Baptiste Brésilienne de nous aider à s’aventurer sur un terrain aussi délicat ; voyant une opportunité d’apporter la parole de Dieu aux enfants indigènes. Ayant reçu le soutien des frères du Brésil, nous avons pu participer à cette aventure ensemble, d'abord avec la Fondation Ñandutí, l'Organisation Lumière de l'Espoir et le Conseil de la Mission Baptiste de Convention Baptiste Brésilienne.

Aujourd'hui, cette incursion missionnaire nous permet de participer à l'éducation de ces frères indigènes paraguayens qui sont toujours marginalisés par la société. Nous avons déjà réussi à ouvrir des écoles pour les enfants qui ne fréquentent aucune école nationale parce qu'ils sont rejetés. Merci aux frères qui ont aidé pour cette noble cause et qui ont contribué à l'achat de meubles, de tableaux noirs, de fournitures scolaires, de livres et d'autres matériels pour travailler avec eux.

Une lueur d'espoir s'ouvre pour les indigènes de cette tribu. Il reste encore beaucoup à faire, mais nous sommes sûrs qu'avec l'aide de Dieu, le temps viendra où le Christ sera glorifié parmi eux.

Les besoins sont immenses : du lait pour les enfants, des vêtements, de la nourriture, des médecins et des dentistes, des médicaments et surtout la parole bénie de Dieu.

Nous vous remercions de votre formidable soutien à ce projet et de l'occasion unique de montrer LOVE IN ACTION.

Pr Rubén González
Coordinateur régional pour l'Amérique du Sud