Beaucoup ont posé des questions sur la situation des unités de PEPE à Beira-Mozambique depuis le cyclone Idai du 14 mars. Nous résumons les informations reçues aujourd'hui par nos coordinateurs le 28 mars.
Depuis le samedi 23 mars, les coordinateurs dePEPE se rendent dans les unités où il est possible de vérifier la situation personnellement. Cependant, le déplacement est difficile à la fois en raison du manque de transport ou du mauvais état des routes endommagées.

Palavra da Coordenadora Geral do Pepe

Jusqu'à présent, nous n’avons aucune information sur les morts ou les disparus du personnel de PEPE. Cependant, ils ont tous été touchés d'une manière ou d'une autre. Les éducateurs et les familles des enfants accueillis ont beaucoup souffert. Plusieurs maisons ont été totalement détruites et la plupart de celles qui se trouvaient debout ont subi la perte de plafonds généralement fabriqués avec des tôles de zinc. Tout le monde travaille dur pour se débarrasser des décombres et acheter du matériel pour améliorer le logement des personnes, mais les prix ont beaucoup augmenté, ce qui rend la reconstruction encore plus difficile.

Nous avons également souffert de la perte du matériel scolaire et didactique des enfants dans les unités de PEPE. De plus, le peu de nourriture que nous avions pour le goûter a été emporté par les eaux. L’épidémie de choléra qui a été créée en raison du manque d’assainissement de base dans les localités est une autre préoccupation majeure. Il y a eu de l'aide humanitaire, mais elle ne répond pas à tous les besoins et à tout le monde.
Nos coordinateurs de PEPE aux niveaux régional et national préparent un rapport détaillé sur la situation des unités et leurs besoins prioritaires afin que nous puissions mieux cibler l'aide. Une fois que nous aurons accès, nous partagerons cette information.

Nous comptons sur les prières et le soutien de tous ceux qui peuvent s’impliquer. En plus de l'aide d'urgence que nous apportons aux Mozambicains, nous envisageons également de prendre des mesures pour renforcer et encourager les enfants et les éducateurs, ainsi que des actions pour améliorer et reconstruire les unités dans les mois à venir.
Que Dieu bénisse le peuple mozambicain en ces temps difficiles et nous donne la sagesse afin de mieux contribuer à des actions efficaces en vue de la reconstruction de Beira et de ses environs en tant qu’expression de l’amour et du soin de Dieu.

En Christ,
 
Terezinha Candieiro
Coordinatrice générale PEPE